Ai-je besoin d'écarteurs ?

  • 5 min lu

Ai-je besoin d'écarteurs pour avoir des sacoches latérales ?

La réponse rapide : probablement. J'explique pourquoi dans la deuxième partie de l'article. Mais pour être juste, et explorer toutes vos options, voyons d'abord si vous pouvez vous passer d'écarteurs.

Et pour le savoir, il faut répondre à cette question :

Puis-je attacher une sacoche de manière sécurisée, avec ce que j'ai déjà (le cadre de la moto, et accessoires éventuels) ?
Pour parler de montage sécurisé, il faut que la sacoche ne puisse ni toucher la roue arrière, ni le pot d'échappement. Idéalement, il y aura même une distance d'au moins 6 cm entre la sacoche et le pot d'échappement qui risque d'abîmer le bas de votre sacoche. Bien sûr, il faut aussi qu'elle soit solidement attachée, à son sommet, et à sa base, pour qu'elle ne puisse pas se soulever pendant la conduite.

Avec certaines motos, c'est juste impossible.

Sur la Ducati Scrambler ci-dessous, il est pratiquement impossible de monter des sacoches latérales sans support baggage ou écarteurs.

Ducati Scrambler


Dans cet exemple, le cadre de la moto n'offre aucun appui pour les sacoches. Aucun point d'ancrage pour le bas des sacoches. Si c'est vide sous la selle de votre moto, c'est qu'il vous faut des écarteurs. Voici des supports de sacoches pour Ducati 800 qui fonctionneraient bien dans ce cas (supports officiels proposés par Ducati). Ces derniers offrent un support idéal pour le système Loxx, ou bien le système Saddleback.

Même chose si vos pots d'échappement sont proches de la zone d'attache des sacoches. Une selle basse et un pot d'échappement sportif en dessous = risque de surchauffe, ce qui peut endommager votre sacoche, ou plus probable encore, son contenu. Donc l'usage de supports sacoches est recommandé avec les pots d'échappement sportifs qui remontent. Et même avec des supports, il est parfois nécessaire de se contenter de petites sacoches. Heureusement, les pots d'échappements peuvent être changés aussi ;)

Avec la bonne moto, cela fonctionne bien.

 
Nous avons 2 systèmes universels qui peuvent se prêter au montage sans écarteurs. Le système Custom Loxx, et le système Saddleback.

Nos systèmes originaux sont bien pensés, mais ils ne peuvent pas faire tout le travail à eux seuls. La moto aussi doit offrir un support adéquat.

Certaines motos s'en sortent bien de ce côté.
Si le cadre offre des points d'ancrage, qu'il empêche tout contact avec la roue arrière, et que les pots d'échappements ne remontent pas vers la sacoche, monter une sacoche sans supports devient une option. 

Nous avons vu des clients installer leur sacoches directement sur le cadre de leur Bonneville, Moto Guzzi V7, BMW R75, Royal Enfield Classic.
Parfois cela peux impliquer des contraintes, comme un positionnement non optimal, ou de toujours avoir une paire de sacoches, plus facile à monter qu'une sacoche individuelle. A vous d'observer et d'évaluer votre moto.

Pour monter une seule sacoche, on peut utiliser la suspension de la moto comme support pour la sacoche.
Le haut de la sacoche est fixé sous le siège (système Loxx) ou bien les bretelles sont enroulées sur le rail passager, ou sur le tube situé sous le siège de la moto (système Saddleback).
Et le bas de la sacoche est noué à la suspension ou au cadre de la moto.
Cela impose donc d'aligner la sacoche sur la suspension.

Avec une paire de sacoches, c'est un peu plus facile puisqu'on peut les solidariser, et les balancer, comme on peut le voir sur cette vidéo avec le système Saddleback.


Ben Blake, fameux réalisateur de "J'ai tout quitté pour un road trip" nous montre comment il monte ses sacoches Longride en paire, sans écarteurs (système Saddleback). Une méthode employée sur plusieurs de ses motos. Dans cette vidéo, la démonstration est faite sur une Royal Enfield Classic. En bonus, vous verrez comment il installe aussi son sac de selle Traveler.


Pour conclure sur l'option de montage de sacoches sans supports dédiés, voici un bel exemple avec ce client Californien qui utilise la méthode ci-dessus pour monter une paire de sacoches Mini Patriots SB sur sa BMW R100 vintage.

 

Pourquoi devriez-vous privilégier l'utilisation d'écarteurs pour sacoches latérales.

Dans de nombreux cas, il reste déconseillé de monter des sacoches latérales sans écarteurs.

Quand c'est possible, ce n'est pour autant toujours pratique, sécurisé, ou même plus joli. Avec des écarteurs, votre montage de sacoches sera souvent plus rapide et sécurisé.
Sur la T120 custom ci-dessous, grâce aux écarteurs, les sacoches ne sont pas en contact avec les suspensions. L'accès au dos est facile (pour défaire les bretelles du système Saddleback). Et les écarteurs permettent de laisser la place aux clignotants repositionnés.

Bonneville T120 custom avec sacoches montées sur écarteurs.


C'est plus sécurisé car l'écarteur offre un support dédié qui complète le cadre de la moto. On ne laisse pas de place au hasard, l'écarteur permet d'ancrer la sacoche au sommet, et à la base. Souvent il permet aussi de s'éloigner du pot d'échappement, quand il y en a un.

C'est plus rapide, car l'écarteur met ses tubes à votre disposition pour le montage de la sacoche. Vous ne devez pas aller chercher un tube caché sous votre siège, ou dénouer les cordons que vous aurez attaché au cadre de la moto.

Enfin, c'est plus esthétique, car la sacoche est positionnée en retrait. Ce positionnement plus naturel permet même de garder la place pour un passager éventuel. Car sans écarteur, on sera tenté de décaler la sacoche vers l'avant, pour la positionner contre l'amortisseur.

En conclusion, quelque soit le système d'attache dont seront équipées vos sacoches, les écarteurs n'offrent que des avantages. Dans le cas d'une Bonneville par exemple, les deux options sont possibles, mais le montage présente plus davantage sur écarteurs, que sur le cadre.
Sur une Moto Guzzi V7, idem. Il y a tout à fait moyen... mais il faut abandonner nos plus grandes sacoches car l'espace disponible est fortement compromis par les pots qui remontent. Et même avec une petite sacoche, il ne faut pas trop la remplir pour éviter qu'elle ne s'étire de trop vers le pot.

Esthétiquement, ils sont pratiquement invisibles une fois les sacoches installées. Mais nous faisons tout de même attention au design quand nous créons les écarteurs Longride. Nous avons envie qu'ils s'intègrent bien, et complètent le caractère de la moto. 

Alors quand on peut combiner look, efficacité et sécurité, pourquoi hésiter ?

 

C'est bien joli, mais existe-t-il des écarteurs pour mon modèle de moto ?

Si vous avez déterminé que l'utilisation d'écarteurs est préférable, vous avez plusieurs options.

1. Consultez notre section écarteurs.
Nous avons peut-être exactement ce qu'il vous faut. Si vous avez, ou comptez vous équiper de sacoches Longride, l'idéal est d'avoir des écarteur Longride car cela donne accès à tous nos systèmes d'attache. En particulier le fantastique système Sidekick qui ne fonctionne qu'avec nos écarteurs.

2. Faites une recherche internet.
Nos systèmes d'attache de sacoches Custom Loxx, et Saddleback sont universels. Donc il peuvent s'adapter à n'importe quels écarteurs.
Si vous en trouvez chez un concurrent, ou le constructeur de votre moto, c'est parfait.

3. Demandez à un garage qui fait de la customisation moto de vous en fabriquer.
Fabriquer des écarteurs n'est pas une science impénétrable. Nous avons même des clients bricoleurs qui ont fabriqué leurs propres écarteurs.

4. Demandez-nous d'en fabriquer.
Lorsque suffisamment de clients nous réclament des écarteurs pour leur moto, nous nous mettons au travail pour les designer entièrement et les proposer sur notre boutique en ligne. C'est comme cela que sont nés nos écarteurs Moto Guzzi, développés et testé en équipe avec vous, nos clients.

Yamaha XJR customisée avec support pour sacoches latérales. 
Ci-dessus, une Yamaha XJR custom qui est passée par un garage local. Un support baggage à été bricolé sur mesure.
Une fois les sacoches en place, le résultat est magnifique, pratique et sécurisé.

Chercher :